Skip to main content

Aloha et Namaste

“Quand Aloha rejoint Namasté,
Que le Divin devient Humain
Et l’Humain Divin,
Que le chant des Âmes,
unit l’humanité,
Lorsqu’il n’y a plus de limite, plus de frontières,
Que des ponts pour semer
Et la liberté pleine, entière de s’aimer…

Alors d’Est en Ouest, du Nord au Sud,
Naît en secret la Nouvelle Humanité”

Si Ho’oponopono signifiait auparavant déjà pour moi un enseignement sage et profond, il revêt aujourd’hui encore un autre sens, qui dépasse un protocole ou une technique, pour embrasser le point zéro, celui de notre nature parfaite qui préexiste à nos vécus en expériences.

Ho’oponopono comme un miroir d’une forme à une autre, qui ne cesse jamais de refléter la seule et unique chose qui existe, la Vie Elle-même, qui se rappelle à nous, en un regard, une main, un son, pour que nous n’oublions plus, même égarés, que Nous Sommes Cela, ni plus ni moins… Et quoi qu’en disent nos consciences de souffrance, de toute façon, sûrement pas moins.

Pas de pardon, pas de pacification, pas de problème… Juste l’empreinte originelle sans cesse ramenée à la conscience, la seule prière, le seul remède, le seul antidote et la seule bénédiction.

C’est ainsi que maturer nous enlèverait une canne pour nous permettre de recouvrer notre véritable Nature…

Maturer pour rajeunir et revenir, au travers des âges, à notre empreinte de naissance, à notre empreinte d’Essence…

Aloha et Ho’oponopono, comme un “Je sais qui Tu es”, “Je t’aime”, “Bienvenue à la Maison” et “Merci d’être de retour” c’est avec Toi que je suis entier

Gilles Delieuze

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier