Skip to main content

MESSAGE DE GILLES

Bonjour à vous toutes et tous,

tout d’abord je profite de ce message pour vous remercier toutes, tous, pour votre confiance qui m’honore.

Depuis 15 ans maintenant, je m’accompagne à vos côtés.

J’ai multiplié les changements de regard jusqu’à arriver dans un espace de dépouillement, d’essentiel, cet espace dans lequel il n’y a plus rien à faire, rien à guérir, rien à changer, corriger ou neutraliser.

Et cela je nous le dois aussi.

Au gré de nos rencontres et communions, c’est aussi pour offrir toujours le meilleur que j’ai puisé dans nos ressources, accueillant de remettre en cause pour nous permettre ensemble de lever un à un les voiles, pour s’abandonner finalement à cette divine nature qui a toujours été présente…

Je suis passé de l’aide à l’accompagnement, de l’accompagnement  au soutien, du soutien à la célébration.

Là où vous déposiez ce que vous pensiez être vos manques ou vos problèmes je n’ai fini que par voir votre Grâce et votre Perfection…

Et, dans ces instants, sans l’avoir vraiment prémédité, sans projection non plus d’un ailleurs, je ressens profondément que la Vie m’invite à une respiration de moi à moi.

Comme accueillir de sortir de la ronde, de la perpétuation d’un chemin pour embrasser à nouveau la vastitude d’un champ des possibles ouvert à l’infini.

Je ne sais combien de temps durera cette expérience, ni où elle me mènera.

L’essentiel n’est pas là, il est simplement dans le oui que je donne à la Vie de me traverser.

Et quand je réfléchis à tous les idéaux, les aspirations profondes qui ont fait naître l’élan sur cette Voie, il a toujours été question d’oeuvrer à révéler le parfait, le Divin, sans jamais entretenir la moindre dépendance.

Alors, si aujourd’hui, cette oeuvre est faite, si suffisamment d’entre vous vous êtes reconnectés à tout ce que vous êtes au delà des voiles d’identification, si j’ai humblement contribué à faciliter ce changement de regard, je m’en réjouis et accueille que désormais, c’est ailleurs, autrement que la vie continue de couler.

Parce que nous sommes tous des maîtres, ceux de notre propre destinée.

Parce qu’il ne résonne plus pour moi que quiconque encore ait besoin d’un tuteur qui montrerait le chemin ou une vérité.

Parce que j’ai une foi infinie en Nous tous qui ne formons qu’Un et parce que cette foi me pousse à la manifester en actes.

Parce qu’il n’y a plus rien à sauver, guérir, changer, parce que tout a toujours été simple et que nous nous en souvenons.

Parce que nous sommes spirituels et que cela ne se joue pas dans une pratique.

Parce que la plus grande sagesse reste de vivre sa vie telle que nous l’avons appelée à nous…

Parce que nous avons longtemps cherché le pouvoir de nous changer, de changer les autres, le monde et parce que nous avons trouvé la vertu de l’accueil inconditionnel de ce qui Est…

Parce que je nous sais dans les bras de la plus merveilleuse des personnes, l’être aimant que nous sommes pour nous mêmes, y compris lorsque nous n’en avons pas conscience.

Parce que continuer de vous soutenir induirait que vous en ayez besoin et parce que je rêve plus grand pour nous.

Parce que je crois que nous n’avons plus besoin de raison pour nous rassembler et nous vivre unis. Plus besoin de nous faire vivre le manque ou la douleur comme pour légitimer la communion et l’échange d’amour.

Pour tous ces raisons qui me traversent comme pour toutes celles qui échappent à ma conscience, je dis oui à la vie qui m’invite à oser remettre en cause tout ce que j’ai expérimenté, mis en place, construit.

 

A compter de ce jour, j’annule donc de nombreux séminaires. Les séances individuelles et collectives prévues à l’agenda seront honorées.

Au delà, je dois me vivre pour découvrir, chaque pas après l’autre, quelle Vie se déroule, quelle aventure se dessine.

J’accueille de ne pas le savoir.

Et par dessus tout parce que je me dois comme je vous dois cette honnêteté de la remise en cause qui rime avec la capacité de se réinventer.

 

Je reviendrai peut être demain, dans 10 jours ou 3 ans, en annonçant que je reprends si c’est ce que la vie intime avec évidence, comme je prendrai peut être d’autres voies pour exprimer toujours de moi avec le même enthousiasme à rencontrer de nous .

 

Quoiqu’il en soit, au fil de ces années, j’ai conscience que nous avons tissé des liens, des trames et des réseaux quantiques qui continuent de se vivre et d’échanger l’information.

 

Tout cela qui est déjà énorme s’avérait peut être être les prémices d’un espace plus vaste, dans lequel, chacun vivant sa propre vie, nous nous ensemencions de nos magies respectives.

Une ère où il n’y a plus un sachant, un sage ou un facilitateur, mais où au contraire, chacun vibre sa maitrise.

Je ne vous quitte donc pas puisque qu’on ne peut se quitter.

Je suis en vous comme vous êtes en moi

Nous savons désormais nourrir la présence, sans plus besoin de forme ou de prétexte pour cela.

C’est plus que jamais avec vous que je suis la vie là où elle me mène, comme elle vous y invite.

Merci d’être là depuis toujours au rendez.

Vous avez donné beaucoup de sens et de magie à cette existence

Et comme on ne se quitte pas, à tout de suite, au creux de notre coeur.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier